Envie de participer ?

Loi 13            Coups Francs

image-20201231104948-1.png

Position des attaquants dans le mur, petit rappel (donc ne pas faire comme sur cette photo)…

« Si, lorsqu’un coup franc est joué, un joueur de l’équipe en attaque se trouve à moins d’un mètre du mur adverse formé de trois joueurs ou plus, un coup franc indirect est accordé à l’équipe en défense. »

 

 

1. Types de coups francs

Des coups francs directs et indirects sont accordés à l’équipe adverse d’un joueur, remplaçant, joueur remplacé, joueur exclu ou officiel d’équipe coupable d’une faute ou d’une infraction.

Signal du coup franc indirect

L’arbitre signale un coup franc indirect en levant le bras à la verticale. Il maintient son bras dans cette position pendant l’exécution du coup franc et jusqu’à ce que le ballon touche un autre joueur ou ne soit plus en jeu ou qu’un but ne puisse clairement pas être marqué directement.

Dans le cas où l’arbitre aurait oublié de signaler le caractère indirect d’un coup franc, ledit coup franc indirect devra être rejoué s’il a été joué directement et s’est soldé par un but.

Le ballon pénètre dans le but

• Si un coup franc direct est tiré directement dans le but de l’équipe adverse, le but est accordé.

• Si un coup franc indirect est tiré directement dans le but de l’équipe adverse, un coup de pied de but est accordé à celle-ci.

• Si un coup franc direct ou indirect est tiré directement dans le but de l’équipe de l’exécutant, un coup de pied de coin est accordé.

2. Procédure

Tous les coups francs s’exécutent à l’endroit où l’infraction a été commise, à l’exception des cas suivants :

• Les coups francs indirects accordés à l’équipe en attaque pour une infraction commise à l’intérieur de la surface de but adverse doivent être exécutés au point le plus proche sur la ligne de la surface de but qui est parallèle à la ligne de but.

• Les coups francs accordés dans sa propre surface de but à l’équipe qui défend peuvent être exécutés depuis n’importe quel point de cette surface.

• Les coups francs accordés parce qu’un joueur est entré, a regagné ou a quitté le terrain sans autorisation sont exécutés à l’endroit où se trouvait le ballon au moment de l’interruption du jeu, sauf lorsque le joueur commet une faute en dehors du terrain, auquel cas le jeu reprendra par un coup franc exécuté sur le point de la limite du terrain le plus proche de l’endroit où la faute a été commise. Si la faute est passible d’un coup franc direct et si ledit point se trouve sur une des parties de la ligne de but délimitant la surface de réparation du joueur fautif, l’arbitre accordera un penalty.

• Les Lois du Jeu désignent un autre endroit (voir Lois 3, 11, 12).

Le ballon :

• doit être immobile et l’exécutant ne doit pas retoucher le ballon avant que celui-ci n’ait été touché par un autre joueur ;

• est en jeu dès qu’il a été botté et a clairement bougé.

Jusqu’à ce que le ballon soit en jeu, tous les adversaires doivent se trouver :

• au moins à 9,15 m du ballon, sauf s’ils se trouvent sur leur propre ligne de but entre les poteaux ;

• hors de la surface de réparation pour les coups francs accordés à une équipe à l’intérieur de sa propre surface de réparation.

Un coup franc peut être exécuté en levant le ballon d’un pied ou des deux pieds.

Faire semblant de tirer un coup franc pour tromper l’adversaire est permis, cela fait partie du jeu.

Si un joueur effectuant correctement un coup franc botte intentionnellement- mais pas de manière imprudente, inconsidérée ou violente- le ballon contre un adversaire afin de pouvoir ensuite le rejouer l’arbitre doit permettre au jeu de se poursuivre.

3. Infractions et sanctions

Si un adversaire ne se trouve pas à distance réglementaire lors de l’exécution du coup franc, celui-ci devra être retiré sauf si la règle de l’avantage peut être appliquée. Si un joueur décide de jouer un coup franc rapidement et qu’un adversaire se trouvant à moins de 9,15 m intercepte le ballon, l’arbitre doit permettre au jeu de se poursuivre. Cependant, un adversaire empêchant délibérément l’exécution d’un coup franc doit être averti pour avoir retardé la reprise du jeu.

Si, lorsqu’un coup franc est joué, un joueur de l’équipe en attaque se trouve à moins d’un mètre du mur adverse formé de trois joueurs ou plus, un coup franc indirect est accordé à l’équipe en défense.

Si, lorsqu’un coup franc est exécuté par une équipe dans sa propre surface de réparation, des adversaires sont encore dans la surface parce qu’ils n’ont pas eu le temps d’en sortir, l’arbitre doit permettre au jeu de se poursuivre. Si un adversaire se trouvant dans la surface de réparation lorsque le coup franc est exécuté ou entre dans la surface de réparation avant que le ballon ne soit en jeu touche ou dispute le ballon avant qu'il soit en jeu, le coup franc doit être retiré.

Si, une fois que le ballon est en jeu, l’exécutant retouche le ballon avant que celui-ci ait été touché par un autre joueur, un coup franc indirect est accordé. Et si l’exécutant commet alors une main :

• un coup franc direct est accordé ;

• un coup de pied de réparation est accordé si l’infraction s’est produite à l’intérieur de la surface de réparation de l’exécutant, sauf si l’exécutant était le gardien de but auquel cas un coup franc indirect est accordé.

Divers

Si lors d’un coup franc indirect, l’arbitre oublie de lever le bras, et qu’un but est marqué directement, celui-ci doit être refusé.

L’arbitre doit préciser qu’il s’agissait d’un coup franc indirect et, quel que soit l’endroit où il a été botté, il fera recommencer le coup franc.

Prévention et signal

Après avoir demandé aux joueurs de l’équipe défendante de se reculer par rapport au ballon, l’arbitre indique au botteur qu’il doit attendre le coup de sifflet avant de pouvoir tirer.

Puis il s’avance vers le mur afin de placer les joueurs à distance réglementaire et communique avec eux quant à l’utilisation des bras durant la trajectoire du ballon. Ceux-ci peuvent servir à titre de protection au niveau du visage mais ils ne doivent aucunement être utilisés au-dessus de la tête pour intercepter ou détourner le ballon.

En plaçant les défenseurs face à leurs responsabilités, l’arbitre ne manquera pas d’ajouter à sa communication un geste clair dans le cas où le mur, placé dans sa surface de réparation, viendrait à intercepter le ballon de la main. Chacun doit comprendre qu’il saura, lui aussi, prendre ses responsabilités et siffler le penalty qui s’impose.

Questions/Réponses

A-Coup franc exécuté par l’équipe qui défend à l’intérieur de sa surface de réparation. Des adversaires se trouvent encore à l’intérieur alors que le gardien botte le ballon. Décisions ?

Il se peut que des adversaires n’aient pas eu le temps de sortir de la surface de réparation alors que le gardien par exemple décide de jouer rapidement. Dans ce cas, l’arbitre laissera le jeu se poursuivre, sous réserve qu’un attaquant ne touche ou ne dispute le ballon avant qu’il soit en jeu, auquel cas le coup franc serait à recommencer.

B-Lors de l’exécution d’un coup franc direct (ou indirect), le tireur botte avant le signal de l’arbitre. Décisions ?

A partir du moment où l’équipe bénéficiaire joue rapidement le coup franc, même si les adversaires ne se trouvent pas à la distance réglementaire, l’arbitre laissera jouer.

Par contre, si l’équipe attaquante place le ballon, souhaite le respect de la distance par les défenseurs et que l’arbitre demande au tireur d’attendre le coup de sifflet afin qu’il puisse mettre le mur à bonne distance, le tireur est dans l’obligation d’attendre son signal. S’il botte avant, le jeu sera arrêté et il recevra un avertissement pour comportement antisportif. Quel que soit le résultat du tir, le coup franc sera à recommencer.


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.